geek
Publié le - 607 visites -

La trousse de beauté du geek

Fini le temps où les geek ne s'occupaient plus de leurs apparences. En effet, avec la webcam, il est désormais obligatoire pour un geek de toujours être présentable. Oubliez alors les barbes de trois semaines sans passer au rasage, le tee-shirt froissé et sale que vous portez depuis autant de jours que vous avec cette barbe. Voici les objets, qui peuvent se trouver dans un site d annonce gratuite, que tout geek qui se respecte doit avoir.

Le Rasoir USB

C’est l’objet indispensable qu'un geek doit toujours avoir avec lui. En effet, ce petit bijou se charge sur votre ordinateur portable en se branchant sur un de vos ports USB. Pour s'occuper de votre barbe, c'est l'outil idéal. Plus besoin d'aller dans la salle de bain pour se raser, faites-le devant votre ordinateur avec la webcam comme miroir. De plus, en sachant que vous vous déplacez rarement sans votre PC, votre petit rasoir aura donc toujours le temps de se charger.

La Brosse à dent USB

Après un super rasage avec votre rasoir USB, pourquoi ne pas se brosser les dents avec la brosse à dent USB ? En effet, à quoi bon être beau si vous avez un allène de chacal ? (devant votre ordi, ça ne change rien peut-être mais si vous sortez...) ici aussi, pas la peine de se trouver un miroir, votre ordinateur est la solution à tout enfin presque : évitez quand même de vous en servir comme lavabo.

L'aspirateur USB

Ce petit gadget peut vous sortir dans bien des situations. En premier lieu, il vous permettra de bien nettoyer votre clavier de tous les poils que vous y avez laissé après votre petit rasage. Et si l'envie vous prend, pourquoi ne pas nettoyer tout votre environnement de travail juste pour tester la petite bête ? Les plus bricoleurs peuvent encore inverser les moteurs de ce petit jouet pour en faire un sèche-cheveux USB (chose qui ne se trouve pas encore sur le marché).

Avec tous ceci à votre disposition, vous n'avez plus d'excuses de ne pas être présentable en sortant de la maison.

Laissez votre commentaire à propos de cet article